L’Apiculture DOUCE® de Ballot-Flurin

Ballot-Flurin, c’est la conviction profonde de Catherine Flurin : l’apiculture peut se faire dans le respect du travail des abeilles, de leur vie, mais également de la terre.

C’est en 1982 que naît l’entreprise ou plutôt la Ruche comme elle aime l’appeler. Elle met alors au point une méthode révolutionnaire pour l’époque : l’Apiculture DOUCE®.

Catherine, fondatrice de Ballot-Flurin et de l'Apiculture DOUCE®
Catherine, Fondatrice de Ballot-Flurin

L’Apiculture DOUCE® c’est quoi ?

Une méthode aux antipodes des méthodes intensives telles que le gavage des abeilles, le chauffage de la ruche, la superposition des colonies…

Elle est basée sur trois principes forts :

1. Le respect des abeilles

Si l’abeille vient à manquer de nourriture, ils ne la nourrissent pas avec du glucose : ils préparent du sirop de miel sans sucre supplémentaire.

De même, la transhumance des abeilles est faite de façon traditionnelle : la nuit à ruche ouverte afin d’obtenir son “accord.”

Fini l’exploitation et le gavage des abeilles.

L’abeille n’est donc plus un outil à but lucratif, mais bel et bien un être vivant que l’on respecte comme il se doit. Une conviction profonde que si l’on respecte la nature, elle nous le rendra bien.

Catherine souhaite le « retour de l’abeille libre, » tout simplement.

Le respect des abeilles est l'un des trois principes forts de Ballot-Flurin

2. Le langage des abeilles

Le langage est au cœur de l’Apiculture DOUCE®. À Ballot-Flurin, on apprend le langage des abeilles : on les écoute et on leur parle. Pour communiquer avec elles, tous les apiculteurs sont formés à un ensemble de techniques de relaxation, de méditation et d’observation.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les abeilles sont très sensibles aux émotions des apiculteurs. Et ce sont ces émotions qui leur permettent de pouvoir mieux communiquer avec elles.

La femme qui murmurait à l’oreille des abeilles

Avant chaque récolte, les apiculteurs demandent aux abeilles si elles sont d’accord. On ne les force pas : la récolte est faite dans le libre-arbitre, à mains nues.

De plus, les apiculteurs n’utilisent pas de souffleurs pour chasser les abeilles, ils ne récupèrent que le surplus.

3. La biodynamie

Le biorythme naturel des abeilles est essentiel chez Ballot-Flurin. Ici, on va plus loin que l’agriculture biologique. On ressent l’énergie des abeilles et on prend en compte les rythmes solaires, lunaires et cosmiques pour les récoltes.

Catherine a un engagement profond : « dynamiser » les préparations. En fait, les opérateurs, appelés dynamiseurs, doivent se mettre dans les meilleures conditions de bien-être pour travailler les préparations.

La Ruche met un point d’honneur à ce qu’aucun agent chimique ne vienne polluer le laboratoire.

Les procédés de dynamisation pour l’Apiculture DOUCE® de Ballot-Fleurin sont brevetés et permettent notamment une plus longue conservation des matières dans le temps.

Les apiculteurs de Ballot-Flurin parlent aux abeilles avant chaque récolte

Et l’apithérapie alors ?

C’est l’art de se soigner avec les abeilles. En effet, ces dernières offrent une multitude d’ingrédients qui permettent de se soigner naturellement.

  • La propolis : pour cicatriser les blessures et les plaies, mais aussi pour soulager les peaux irritées. C’est une résine fabriquée par les abeilles à partir de la propolis végétale et de leurs salives.
  • La gelée royale : véritable concentrée de nutriments et notamment de vitamines. Sa consommation permet, entre autres, de renforcer votre système immunitaire et de réduire la fatigue et le stress.
  • Le venin d’abeille : ce traitement non-conventionnel est idéal pour soigner les douleurs comme le mal de dos grâce à son action anti-inflammatoire. Les propriétés du venin sont obtenues en effectuant des piqûres d’abeille sur les points d’acupuncture.
  • La cire d’abeille : pour adoucir et nourrir votre peau. On l’utilise notamment dans la confection de bougies naturelles, mais aussi dans l’élaboration de produits cosmétiques de qualité pour réparer la peau.

À Ballot-Flurin, l’apithérapie est une tradition familiale. Catherine a pu retrouver des recettes de « médicaments naturels » à base de produits de la ruche dans les vieux grimoires familiaux. En effet, son père était déjà médecin ORL à Cauterets.

Des engagements profonds, soucieux du détail

On ne pouvait pas passer à côté du jardin potager avec leurs engagements dans le zéro déchet : compost, revalorisation des déchets dans des associations locales, utilisation de la laine de mouton pour les colis au lieu du plastique…

La Devise de Catherine : « On est riche, mais on est pauvre d’amour et de vérité ! »

Pour en savoir plus sur cette richesse naturelle, suivez les abeilles :

Abeilles autour des ruches de Ballot-Flurin

Et retrouvez tous les conseils avisés de nos naturopathes sur les produits Ballot-Flurin dans votre magasin So.bio près de chez vous !